Tout savoir sur l’hivernage actif

Il est venu le temps d’hiverner votre piscine, et vous vous interrogez sur le mode d’hivernage que vous allez choisir pour votre piscine. Oui oui, il existe différentes façons d’hiverner sa piscine. Ne vous en faites pas, nous sommes là pour vous aider et vous donner toutes les cartes en main pour faire le choix le plus adéquat pour votre piscine.

L’hivernage actif, qu’est-ce que c’est ?

C’est la solution la plus simple pour hiverner votre piscine cet hiver. Cela consiste à laisser votre système de filtration tourner au ralenti pendant les mois d’hiver (par exemple 2 à 3 heures par jour en fonction de la température de l’eau). Votre piscine doit être surveillée et entretenue tout l’hiver. Pour cela vous devrez continuer à traiter votre piscine, et donc à faire des analyses d’eau. Pour ces analyses, vous avez deux solutions. Vous gardez vos bandelettes et vous gérez de façon incertaine la qualité de votre eau. Sinon vous pouvez utiliser Flipr qui fait, pour vous, toutes les analyses de l’eau de votre piscine et vous alerte, si nécessaire, directement sur votre Smartphone.

Vous devrez également contrôler le fonctionnement de votre système de filtration (surtout en période de gel). Poursuivez également le nettoyage de votre bassin, si votre piscine n’est pas couverte.

En laissant tourner votre système de filtration, vous empêcherez que votre piscine ne se transforme en patinoire. Nous recommandons, toutefois, de ne choisir l’hivernage actif uniquement dans des régions où l’hiver est relativement tempéré. Si vous habitez dans une région où les températures sont souvent négatives en hiver, préférez un hivernage passif.

Flipr Start vous assiste tout l’hiver !

Flipr Start est un analyseur d’eau connecté pour piscine. Grâce à lui, pas besoin de sortir dans le froid pour faire vos analyses d’eau : vous êtes automatiquement alertés sur votre Smartphone dès qu’une action est nécessaire. Flipr Start est votre compagnon idéal pour l’hivernage actif. En un coup d’oeil, Flipr vous donner les analyses, et les dosages précis. Vous pouvez le laisser dans l’eau tout l’hiver : il vous alertera lorsqu’il vous faudra rajouter du produit, mais également en cas de risque de gel. Enfin, il vous enverra une petite notification lorsqu’il sera enfin temps de remettre en route votre piscine !

Les clés pour réussir son hivernage actif

Maitriser la température de son bassin :

Pour mesurer la température: deux solutions. Le traditionnel thermomètre, qui vous oblige à sortir dans le froid ! Ou Flipr, qui vous indique directement sur votre Smartphone la température intérieure et extérieure de votre piscine.

Une fois que l’eau a atteint une température inférieure à 12°C, vous pouvez procéder à l’hivernage.

Les étapes pour réussir votre hivernage actif :

  1. Nettoyez votre piscine (fond et parois) ainsi que votre système de filtration.
  2. Réglez votre pH afin qu’il soit stable.
  3. Si vous avez un chlore bas, ou des algues qui apparaissent faites un traitement choc de votre piscine puis laissez tourner votre filtration 24h en continu.
  4. Faites un contre-lavage du filtre (si filtre à sable ou à diatomées).
  5. Mettez un produit d’hivernage (fongicide et anticalcaire) dans le bassin tout en laissant votre système de filtration en marche.
  6. Vous pouvez ensuite poser votre couverture, ou laisser votre piscine découverte.


Tout savoir sur l’hivernage passif

La piscine en hiver c’est un vrai casse-tête. Vous ne savez ni comment hiverner, ni quelles sont les meilleures méthodes pour prendre soin de votre piscine l’hiver. Vous avez entendu de l’hivernage passif mais cela reste flou. Ne vous en faites pas, on vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur l’hivernage passif.

L’hivernage passif, qu’est-ce que c’est ?

L’hivernage passif est une étape importante pour conserver la qualité de votre bassin pendant l’hiver. Ce processus est conseillé pour des piscines qui se trouvent dans des régions rencontrant des températures négatives l’hiver. Si vous habitez dans une région où des épisodes de gel, de neige et de grand froid sont votre quotidien hivernal, vous devez procéder à un hivernage passif de votre piscine.

Ce méthode d’hivernage est longue et vous devez l’effectuer de façon très méticuleuse. Le principal avantage de cet hivernage est que s’il a été effectué correctement, vous serez tranquille tout l’hiver et vous ne retrouverez pas un marécage dans votre jardin au printemps.

Nos conseils pour réussir l’hivernage passif de votre piscine

Le nettoyage c’est la clé de votre hivernage ! Vous devez nettoyer votre piscine avant de commencer vos opérations d’hivernage. On n’oublie rien, les parois, le fond, le système de filtration, tout doit y passer. Nettoyez donc en profondeur votre piscine.

Pensez à faire une traitement chlore choc de l’eau puis laissez fonctionner la filtration pendant 48h. Ensuite ajoutez du pH et vérifiez votre taux d’alcalinité.

Baissez le niveau de votre piscine, 10 cm en dessous sous les buses de refoulement, la prise balai et le skimmer. Faites aussi la vidange de la pompe, les canalisations, et tous les tuyaux susceptibles de geler. Fermez ensuite les vannes d’arrêt et la vanne du filtre.

N’oubliez pas de mettre des flotteurs d’hivernage dans le bassin. Pour une meilleure utilisation, placez les flotteurs en diagonale dans votre bassin.Vous pouvez également utiliser des gizmos, dans ce cas placez-en un dans chacun des skimmers.

Pour finir on n’oublie pas le produit d’hivernage à verser dans sa piscine et la couverture pour votre piscine.

En respectant toutes ces étapes, vous retrouverez une piscine prête dès le printemps. Vous éviterez donc toutes les mauvaises surprises lors de la remise en route de votre piscine !

Flipr Start vous assiste dans l’hivernage Passif !

Flipr Start est un analyseur d’eau connecté pour piscine. L’appareil vous guidera pas-à-pas pour préparer votre piscine à affronter l’hiver.


SOS : Algues jaunes dans ma piscine, que faire ?

Les algues moutardes ont la réputation d’être le cauchemar des propriétaires de piscine… et à juste titre ! Particulièrement volatiles, elles sont difficiles à éradiquer. Suivez nos conseils pour vous débarrasser de cette algue, et retrouver une eau de baignade saine.

Comment repérer les algues jaunes ?

C’est une algue très fine, d’une couleur s’approchant du jaune moutarde. Elles se déposent sur les parois du bassin, mais aussi au fond de la piscine. Elles s’apparentent à un nuage de poussière de l’eau, mais ne vous y méprenez pas. Si cette poussière jaune se dissout au moindre mouvement d’eau, ce sont des algues moutardes !

Attention : Ne pas confondre avec une eau trouble, qui nécessitera une autre solution.

Pourquoi sont-elles dans ma piscine ?

La présence d’algues moutardes dans la piscine est liée à des facteurs environnementaux. La présence de vents chauds ou de pluies importantes, notamment celles remontant du Sahara, peuvent entrainer l’apparition de ces algues. Leurs germes sont amenées par ces facteurs météorologiques, observés généralement au printemps et parfois en automne. Une fois présentes dans votre piscine, se débarrasser de ces algues est un vrai cauchemar.

Comment éliminer les algues moutardes ?

Avant toute chose, vous allez devoir répéter les différentes étapes pour éliminer les algues moutardes, plusieurs fois. Les algues moutardes sont tenaces et vous en débarrasser va vous demander un peu d’effort.

Étape 1 :

Vous devez vous assurer que votre niveau de pH et chlore sont bons. Pour cela deux solutions :

  • On sort les bandelettes et on fait ses analyses plus approximatives
  • On consulte son application Flipr pour connaitre précisément sont les niveaux de chlore et de pH. Vous saurez donc précisément si votre taux est bon ou non. L’appareil affichera également les mesures correctives à mettre en place

Étape 2 :

On sort l’huile de coude et on astique toute sa piscine! Vous devez d’abord tout récurer soit à l’aide d’un robot de nettoyage soit d’un balai hydraulique. Insistez bien au niveau du skimmer et des éventuels projecteurs. Ce premier nettoyage permettra de se débarrasser plus facilement de ces algues.

Étape 3 :

Mettez en place un traitement spécial anti-algues moutardes. Nous vous recommandons le traitement Yellow Shock de hth, particulièrement efficace. Il s’utilise en complément d’un traitement chlore choc. Laissez le traitement agir au moins trois jours avant de retourner dans le bassin.

Étape 4 :

Les algues moutardes sont tenaces, vous devez donc mettre en place ce traitement deux à trois fois pour toutes les éradiquer.

Conseils : Ces algues moutardes prolifèrent, nettoyez donc tous les objets ayant pu être en contact avec elles. (matelas gonflables, balles, bouées). Nettoyez aussi le balai ou robot qui vous a permis de vous en débarrasser. Sans ces petites précautions, les algues moutardes reviendront.

Evitez le retour des algues moutardes !

Vous avez eu du mal à éradiquer les algues jaunes, et vous ne voulez pas qu’elles reviennent. Les algues moutardes étants liées à des conditions météorologiques, elles peuvent réapparaitre facilement. Si les conditions climatiques sont réunies, vous aurez du mal à les éviter. Une seule solution pour les empêcher de revenir : soyez vigilant lorsque les pluies de sablonneuses tombent sur votre localité, et agissez rapidement pour éviter les dépôts de sable. On vous explique tout dans notre article dédié.

N’hésitez pas à partager votre expérience de lutte contre les algues moutardes dans les commentaires !


Nettoyer la ligne d’eau dans sa piscine

Nettoyer la ligne d’eau dans sa piscine

Piscine à coque ? Liner? Carrelage ? Peu importe le type de revêtement, les traces de ligne d’eau sont bel et bien présentes! Le nettoyage de la ligne d’eau est une étape incontournable de l’entretien hebdomadaire de votre piscine.

Lire la suite


Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Pour un confort à petit prix, la pompe à chaleur c’est “the good idea” !  Maîtrisez la température de votre piscine en respectant l’environnement.

Lire la suite


Entretenir son Flipr l'Hiver

Vent, pluie, froid et même premières neiges : le cocktail hivernal est bien présent !

Se pose alors la question de votre Flipr : qu'allez-vous en faire durant cet hiver ? Plusieurs choix s'offrent à vous : vous pouvez soit le laisser dans l'eau, soit le stocker à l'abri jusqu'à la saison prochaine. Tout dépend de ce que vous allez faire avec votre piscine :

Lire la suite


Hiverner ma piscine : les 5 erreurs à éviter

On a beau attendre une énième vague de douceur, guetter les moindre rayons de soleil, il faut se rendre à l'évidence : cette fois-ci, l'été est bel et bien terminé ! Vous pouvez donc dire bonjour aux pulls, au froid et à la grisaille. Mais pas question d'oublier pour autant votre piscine ! L'été prochain se prépare dès maintenant : même en hiver votre bassin a besoin d'être entretenu. Nous vous donnons ici 5 erreurs à éviter sur la mise en hivernage de votre piscine !

Lire la suite


Comment prolonger la baignade après l’été ?

Comment prolonger la baignade après l’été?

Septembre est là... mais pas de quoi déprimer ! Il est encore temps de profiter de la piscine avant l’arrivée de la grisaille et du froid (qu'on espère le plus tard possible !). On vous donne quelques conseils pour profiter de votre bassin au maximum.

Lire la suite


La canicule et ma piscine : Que faire ?

La canicule et ma piscine : Que faire ?

Chaleur harassante, soleil au zénith, la canicule commence ! Vous vous demandez alors, quels peuvent être les effets de la canicule sur votre piscine ? Nous vous dévoilons tous les impacts de la canicule sur votre piscine. Nous vous apportons également quelques conseils pour résister à la canicule.

Lire la suite


Mise en route de la piscine : Les 3 erreurs à éviter

Il est venu le moment de remettre en route votre piscine. Et oui, le soleil revient, les températures remontent, il arrivera bientôt le moment des premières baignades. Afin d’éviter les catastrophes, voici les 3 erreurs à éviter lors de la mise en route de votre piscine.

« J’ai le temps pour la remise en route de ma piscine »

N’attendez pas qu’il fasse chaud pour remettre en route votre piscine. L’idéal pour remettre en route sa piscine, c’est d’avoir une température de l’eau située entre 12°C et 15°C. C’est à ces températures que les algues commencent à se développer. Et attention à la monté brutale de la température de l’eau : selon la taille de votre bassin et l’ensoleillement, vous pouvez gagner 2 à 3°C en une seule journée !  Evitez-vous la contrainte de traitement des algues dans la piscine, en remettant votre piscine en route à temps (et n’attendez pas d’avoir une eau à 20°C !).

Remettre sa piscine en route dès la fin de l’hiver, vous permettra d’économiser du temps, et de l’énergie. Vous pouvez donc surveiller le moment idéal pour une remise en route aux alentours des mois d’avril ou mai, le tout avec Flipr !

« Je nettoie tout ça vite fait, et c’est parti pour une saison ! »

Le vite-fait bien-fait dans la piscine n’existe malheureusement pas ! Autant le dire de suite : la remise en route de votre piscine prend du temps et requiert de l’attention. Vous devez donc nettoyer méticuleusement le fond, les parois, la ligne d’eau… un bon nettoyage de printemps préparera durablement votre piscine pour toute la saison. Si vous faites face à un marécage, lisez notre article complet pour vous sortir d’une piscine verte.

N’oubliez pas non plus de nettoyer le filtre de votre piscine si vous ne l’avez pas fait lors de l’hivernage !

« Une eau verte ? Je vidange et je remplace ! »

Stop, ne touchez pas cette vanne ! Nous déconseillons les vidanges complètes de piscine : le coût peut être important, et elles peuvent endommager sérieusement votre bassin. Par ailleurs, les vidanges sont très fortement déconseillées pour les piscines à coque, sous peine d’endommager la structure ou de créer des fissures. Flipr vous donne toutes les recommandations nécessaires pour éviter les algues !

En revanche, si vous utilisez un traitement au chlore stabilisé (la plupart des chlores de grandes marques en utilisent), il est conseillé d’effectuer une vidange partielle, représentant 1/3 du volume d’eau. Cela vous permettra de vous débarrasser du surplus de stabilisant présent dans votre piscine, et éviter que votre eau ne se trouble au cours de la saison. On vous dit tout sur le stabilisant ici !