Comment combattre une eau trouble ?

Vous commencez à ne pas voir le fond de votre piscine à cause de votre eau qui devient trouble ? Pas de panique, on va faire notre possible pour vous aider à retrouver votre belle eau transparente et limpide au plus vite !

Mais pourquoi l’eau de ma piscine devient trouble ?

Si votre eau devient trouble, cela peut provenir des raisons suivantes :

Manque de chlore, de produit de traitement, ou mauvais dosage

L’eau peut devenir trouble si elle manque de chlore. Pour remédier à ça, on vous suggère de contrôler le taux de chlore de votre piscine avec Flipr. Flipr vous donnera toutes les procédures à suivre sur l’application afin de réajuster ce taux.

Remarque : Si l’eau est excessivement trouble, il est possible que vous soyez obligés de faire un traitement choc.

Filtration insuffisante de l'eau de la piscine

L’eau trouble d’une piscine peut être due à une filtration insuffisante. En effet, plus la piscine est utilisée, plus il faudra filtrer son eau !

Remarque : un contre lavage du filtre est conseillé de temps en temps afin d’avoir une eau nettoyée mais aussi des équipements propres ! 

Problème de pH ou plus globalement d'équilibre de l'eau

Un eau trouble peut être à l’origine d’un taux de pH incorrect ! Si la température de l’eau augmente, son taux de pH aussi. Si votre eau est trop dure, elle favorise l’augmentation de pH et donc le dépôt de calcaire. Pour y remédier, on vous conseille d’utiliser un correcteur en pH + ou en pH – selon vos besoins et de suivre les dosages directement sur l’application Flipr !

Une eau trop calcaire, eau "dure"

Si votre eau est trouble cela peut être à l’origine d’une eau trop calcaire, ce qui est assez courant. Votre eau est trop dure, et donc votre taux de pH est trop important. Pour y remédier, on vous explique dans cet article  toutes les procédures à suivre pour améliorer votre indicateur de dureté !

Remarque : si votre piscine est équipée d’un filtre à sable, il est probable que l’eau ne parvienne plus à passer à travers le sable qui est censé la filtrer. Ce qui signifie qu’elle ressort sans être filtrée. Ce problème peut aider à l’apparition d’algues et donc de causer une eau trouble. 

Les produits anti-algues

Les effets secondaires d’un anti-algues peuvent être à l’origine de votre eau trouble. Pas de panique, ces effets se dissiperont avec le temps !

Le temps

Le temps peut être aussi une raison d’un eau trouble, notamment après un orage.

Comment prévenir l’eau de piscine trouble ?

Voici quelques conseils pour que votre eau ne redevienne pas trouble rapidement : 

  • Assurez-vous que le temps de filtration est suffisant et nettoyez régulièrement le filtre
  • Pensez à contrôler plus fréquemment la dose de produit de traitement contenu dans l’eau de la piscine
  • Si l’eau de chez vous est calcaire, ajoutez un produit anticalcaire dans l’eau de la piscine à intervalle régulier
  • Nettoyez régulièrement la piscine afin de retirer les impuretés, les saletés et les dépôts en tous genres qui se déposent sur les parois et dans le fond du bassin
  • Contrôlez régulièrement les paramètres de l’eau, et en particulier le pH avec votre Flipr Start directement sur l’application

Vous avez d’autres astuces ? N’hésitez pas à nous les suggérer en commentaire !


Comment éliminer les tâches dans la piscine ?

Avec le temps et les utilisations, il est possible qu’apparaissent des tâches sur le liner, la coque ou un autre revêtement de votre piscine ! Pas de panique, nous sommes là pour les identifier et les combattre !

Des tâches dans ma piscine, que faire ?

Il est possible que vos tâches soient dues : 

  • aux éléments extérieurs comme le pollen, les champignons, les herbes
  • à l’utilisation de la piscine

Remarque : si votre liner se dégrade avec le temps, c’est tout à fait normal. Il ne faut pas oublier qu’un liner a une durée de vie de 10 à 15 ans.

 

Comment combattre efficacement les tâches présentent dans ma piscine ?

Tâches roses et noires :

Les causes :

La cause de ses tâches, c’est l’humidité. Elles sont dues à la présence d’eau entre le revêtement souple et la structure du bassin. Cet environnement humide est propice au développement de bactéries, qui provoque des tâches sur toute l’épaisseur du revêtement.

La solution :

À défaut de pouvoir vérifier la perméabilité de la structure, vous pouvez mettre en place un traitement de choc. Veillez à ce que le pH de votre piscine soit strictement maintenu entre 7,2 et 7,4. Cette méthode vous permettra de vous défaire de ces tâches et d’éradiquer les bactéries présentes.

Tâches Rouges/Brunes : 

Les causes :

Le pH de votre piscine vous joue des tours, ces tâches sont le résultat d’un pH trop élevé, et apparaissent lorsque le pH et la température de l’eau sont trop élevés. Le revêtement devient alors collant.

La solution :

Régulez votre pH grâce aux solutions disponibles dans le commerce.
Petit rappel : votre pH doit être compris entre 7,2 et 7,4. S’il est inférieur à cette mesure, utilisez du pH+ pour le stabiliser à la bonne mesure. Dans le cas contraire, le pH-, vous permettra de faire le faire descendre.

Tâches Vertes / Brunes orangées :

Les causes :

Ces tâches sont des résidus d’algues. Vous vous êtes débarrassé de la majeure partie de ces polluants, mais les algues sont tenaces !

La solution :

Un bon brossage de votre bassin et ensuite un traitement de choc pour les faire disparaitre.

Tâches Noires / Brunes :

Les causes :

Elles proviennent de la rencontre du fer et de l’eau, c’est-à-dire d’une surcharge en métaux. La présence d’ions métalliques ou de résidus de métaux lourds (fer ou cuivre) provoque des réactions chimiques qui révèlent ces tâches.

La solution :

D’abord on brosse les tâches, ensuite on utilise un inhibiteur de dépôts qui va aspirer directement le surplus de métaux. Pas envie que cela recommence ? Orientez les flux aspirés vers les égouts et utilisez un séquestrant métaux pour que votre eau reste parfaitement équilibrée.

Tâches blanches :

Les causes :

Deux raisons possibles à l’apparition de ces tâches! La première, l’exposition prolongée du le revêtement à une concentration de désinfectant trop importante. La seconde étant le contact direct et prolongé avec un produit chimique. Ces tâches blanches sont en réalité une décoloration de votre revêtement.

La solution :

Malheureusement pour ce type de tâches nous n’avons pas encore de solution miracle…
Cependant, on vous donne des conseils pour éviter que de nouvelles apparaissent. Veillez à toujours placer les produits à forte teneur en agents actifs dans le panier du skimmer. On vous conseille surtout de surveiller très attentivement le taux de chlore présent dans votre piscine afin d’éviter une surchloration et donc l’apparition de nouvelles décolorations.

Tâches vertes / marrons :

Les causes :

La quantité de calcaire présente dans votre eau est la seule et unique cause de ces tâches. N’essayez pas de frotter, elles sont tenaces. L’importante teneur en calcaire crée des dépôts qui forment ces tâches.

La solution :

Vous allez avoir besoin de Ph-, Ph+, un kit d’analyse, et un peu de patience. Les tâches ne commenceront à disparaitre qu’à partir d’un taux de PH compris entre 5 et 5.6. Mais là encore, tout dépend de votre eau. Dans notre cas, nous avons du baisser le Ph à 4 ! On vous donne plus de détails ici. Et surtout n’oubliez pas de stabiliser votre pH progressivement pour que les tâches ne reviennent pas.

Notre sélection pour combattre efficacement les algues

Flipr Start :

Flipr Start analyse pour vous et en temps réel la qualité de l’eau de votre piscine.

← Cliquez juste ici pour vous le procurer !

Les produits hth® :

Cliquez pour vous le procurer

Le Yellow Shock poudre hth® ! C’est un Anti-algues curatif, spécialement conçu pour les algues résistantes notamment les algues moutardes !

Cliquez pour vous le procurer

L’Anti-Algues Choc – Blackal Shock hth® ! Efficace sur toutes les algues mêmes les plus résistantes (noires, roses, jaunes, etc.)

Cliquez pour vous le procurer

Le correcteur pH- hth®! Il permet d’équilibrer l’eau lorsque votre piscine présente un pH trop élevé.

Cliquez pour vous le procurer

Le correcteur pH+ hth® ! Il permet d’équilibrer l’eau lorsque votre piscine présente un pH trop faible.


Les pannes fréquentes d’une pompe de piscine

La filtration de votre piscine ne s’effectue pas correctement ? Vous entendez un bruit inhabituel lorsque vous vous baignez ? La pompe de votre piscine a peut-être un problème. Ainsi, nous vous donnons toutes les solutions aux pannes de pompe les plus récurrentes.

Quelles conséquences pour une panne de pompe ?

Une panne de pompe entraine la paralysie de la totalité du circuit de filtration.

La filtration n’étant plus assurée, l’eau n’est donc plus nettoyée. Elle devient alors stagnante et la qualité de votre eau va être rapidement altérée. Vous devez donc agir et vite !

Les symptômes d’une pompe en panne :

La pompe émet un bruit inhabituel :

Vous vous baignez paisiblement et là vous entendez un bruit étranger. Ce bruit provient apparemment de votre pompe à eau. Si vous êtes dans cette situation, alors c’est que votre pompe présente un dysfonctionnement.

Solution : Vous n’avez pas d’autre choix que de contacter un professionnel. Pour lui permettre de trouver rapidement la nature de la panne, vous pouvez déterminer la nature du bruit. Le bruit que vous entendrez guidera son intervention.

L’eau ne circule plus dans la pompe :

Votre pompe peut être désamorcée. C’est-à-dire que la pompe aspire de l’air, et qu’elle tourne sans eau. Par exemple, le désamorçage peut-être lié :

  • Votre niveau d’eau est trop bas.
  • Le robot de nettoyage fixé à une vanne d’aspiration et qui aspire l’air.
  • Un mauvais nettoyage du préfiltre.

Solution : Dans ce cas, vous devez au plus vite réamorcer la pompe à eau avant de causer d’importants dommages. Attention, les vannes d’aspiration doivent toujours être manipulées avec délicatesse et surtout quand le système de filtration est éteint.

La pompe fuit :

Les fuites au niveau de la pompe ont souvent lieu au niveau du couvercle ou des raccords.

Solution : Il faut donc resserrer les raccords ou le couvercle. Si la fuite continue, vous pouvez renouveler le joint du couvercle pour assurer une parfaite étanchéité.

Arrêt brutal de la pompe :

L’arrêt est probablement dû à une surchauffe de l’appareil. En effet, les pompes sont munies d’un système de sécurité, sous forme d’interrupteur thermique. Cette sécurité coupe automatiquement l’appareil lorsqu’il surchauffe.

Solution : Vérifiez que rien n’obstrue les voies d’aération et de ventilation de la pompe. Si elles sont bouchées, dégagez-les pour faire redescendre la température de la pompe. Afin d’éviter que ce problème ne se reproduise, veillez toujours à laisser ses voies bien dégagées.


Comment éliminer le stabilisant dans la piscine ?

Comment éliminer le stabilisant dans la piscine ?

Votre piscine se trouble ou devient verte : vous rajoutez du chlore choc mais rien ne change ? Pire : votre taux de chlore ne bouge pas ? Vous avez de fortes chances d’avoir un fort taux de stabilisant dans la piscine, voir même une saturation. Bonne nouvelle : vous n’êtes pas tout seul : on estime que 8 piscines sur 10 traitées au chlore sont concernées par ce problème. Mauvaise nouvelle : il n’y a pas de solution miracle !

Voici 5 questions et réponses pour lutter contre le stabilisant !

Qu'est-ce que le stabilisant ?

Le stabilisant piscine est de l’acide cyanurique. Les industriels l’ajoutent au chlore afin de faire perdurer son action dans l’eau. En effet, le stabilisant permet de limiter l’évaporation du chlore sous l’effet des U.V. Autrement dit : un chlore stabilisé agit plus longtemps qu’un chlore non-stabilisé. Vous l’avez également remarqué : on ne parle ici que de chlore et pour cause : le traitement par électrolyse ou au brome ne craignent pas l’action des UV. Par conséquent l’ajout de stabilisant n’est pas nécessaire.

Le stabilisant est présent dans la plupart des chlores, sauf quand il est mentionné « non stabilisé » sur l’emballage. On le retrouve en forte concentration dans les chlores multifonctions, les chlores lents et les chlores chocs. A titre d’information, on estime qu’un galet de chlore de 250 grammes contient… 125 grammes d’acide cyanurique !

Quel est le problème avec le stabilisant dans une piscine ?

Nous venons de le voir : le stabilisant permet de donner plus de longévité à l’action du chlore. Mais si le chlore finit par s’évaporer naturellement, le stabilisant va, lui, rester tranquillement dans votre piscine. Et il va s’y installer durablement… et peut-être indéfiniment ! En effet, le stabilisant ne disparait pas de l’eau, et aucun produit ou impact naturel n’annule son effet. Quand le stabilisant est dans votre piscine, il y reste… et il s’y accumule en fonction de vos traitements.

Quel est le risque d’une piscine avec du stabilisant ?

Tout dépend de la teneur de stabilisant dans votre piscine. On estime qu’un taux acceptable de stabilisant se situe entre 25 et 50 ppm (ou mg/l). Au-delà, votre piscine est saturée. Les risques sont les suivants :

  • Sur la santé des utilisateurs : A ce jour, aucune information ou étude ne permet d’indiquer qu’une eau sur-stabilisée est dangereuse… ou ne l’est pas ! Prudence donc !
  • Sur la qualité de l’eau : là c’est une autre histoire ! L’accumulation de stabilisant en forte dose dans l’eau va entrainer une neutralisation du chlore. C’est paradoxal : plus vous rajoutez de chlore avec du stabilisant, plus le stabilisant s’accumule, moins l’action du chlore devient efficace… jusqu’à ne plus agir du tout ! L’action désinfectante du chlore se bloque. Dès lors, la piscine se trouble, des bactéries commencent à s’y développer et l’eau devient peu à peu verte. Dans ce cas là, comme tout bon propriétaire de piscine : qui dit eau verte, dit chloration choc : vous rajoutez donc du chlore choc stabilisé dans l’eau… erreur : le problème empire !
  • Et vos analyses ? C’est à s’en arracher les cheveux ! Si vous regardez votre application Flipr (ou si vous êtes encore aux bandelettes) : le pH apparait bon (si ce n’est pas le cas, réhaussez-le vite), alcalinité parfaite… mais chlore bas, voir complètement nul. La tentation est donc de rajouter du Chlore. N’en faites rien: le stabilisant empêche toute lecture du chlore.

Pour être tout à fait complet sur l’impact du stabilisant – et surtout pour briller devant vos amis lors du prochain barbecue – sachez que 5 chercheurs Japonais ont mis en évidence l’impact négatif du stabilisant sur l’effet du chlore. Leurs études(1) ont montré qu’une eau traitée avec un chlore non stabilisé détruit 99% des bactéries en moins de 30 secondes. Avec une eau traitée au chlore stabilisé et présentant un taux de stabilisant de 80ppm (donc une eau sur-stabilisée), l’action de désinfection prend plus de 4 minutes… et est incomplète.

Que faire avec une piscine présentant une forte dose de stabilisant ?

Vous espérez sûrement que l’on va vous indiquer un produit miracle, une action à faire, et que tout va rentrer dans l’ordre. Nous allons vous décevoir : il n’y a pas d’alternative au stabilisant ! Donc face à une forte dose de stabilisant, une seule solution : la vidange.

Attention : tous les bassins ne sont pas compatibles avec des vidanges totales. Nous vous recommandons de procéder à une vidange partielle, soit 1/3 de l’eau. De manière générale, gardez à l’esprit qu’une vidange partielle d’1/3 du volume d’eau est recommandée chaque année, en début de saison, pour les piscines au chlore afin d’éviter les surdoses de stabilisant.

Pour la vidange, dans la mesure du possible, stoppez la filtration 6h avant, de manière à ce que le stabilisant cesse de circuler dans l’eau et s’accumule au fond du bassin. Puis actionnez la pompe en mode vidange, en privilégiant l’évacuation de l’eau par la bonde de fond.

Une fois la piscine vidée et re-remplie, recommencez les traitements…mais il peut être intéressant de choisir des chlores non stabilisés et de rajouter manuellement du stabilisant !

Que faire pour éviter à nouveau une sur-dose de stabilisant ?

Il existe aujourd’hui des gammes de chlores sans stabilisant, chez la plupart des fabricants. Dès lors, si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter du stabilisant manuellement : vous conservez ainsi la maitrise du taux de stabilisant. Mais gardez à l’esprit que tôt ou tard, il faudra à nouveau procéder à une vidange : rien ne supprime le stabilisant, il s’accumule dans votre piscine !

 

Pensez à Flipr Start qui pourrait vous être utile dans les mesures de l’eau de votre piscine ! Avec Flipr pas de problème de stabilisant, je shoppe Flipr Start !

Vous avez des astuces pour le stabilisant ? Partagez les dans les commentaires !

(1)Etude de Yamashita, T., Sakae, K., Ishihara, Y., Inoue, H., and Isomura, S. 1985 “Influence of cyanuric acid on viricidal effect of chlorine and the comparative study in actual swimming pool waters”


Se débarrasser du sable du Sahara dans la piscine

Chaque année, vous y avez droit. Au printemps, parfois en automne, le Sahara s’invite sur la France et nous envoie sa spécialité : du sable ! Ne vous méprenez pas sur le côté dépaysant de cette fantaisie météorologique : il s’agit d’un des plus gros enquiquinement avec une piscine. En cause : des particules très fines de sable  qui se déposent au fond de votre piscine et qui passent à travers votre filtre. Comment faire pour se protéger et surtout s’en débarrasser ? On vous dit tout !

Du sable du Sahara dans ma piscine ?

Toute la France est concernée par ce phénomène, principalement les régions Aquitaine, Occitanie, le pourtour méditerranéen et la Corse. Comme l’indique Europe 1 dans cet article, le sable du Sahara arrive avec un vent de sud particulièrement chaud. Le sable se fixe alors dans le ciel au travers de fines gouttelettes, ce qui donne au ciel une teinte jaunâtre. Par la suite, si la pluie vient à tomber, alors des particules viendront se déposer sur les voitures, votre mobilier extérieur… et votre piscine ! À noter : vous pouvez retrouver ce sable dans votre piscine, mais pas ailleurs : tout dépend de l’intensité de la pluie. S’il s’agit d’une grosse averse, le sable est immédiatement nettoyé des voitures et de toutes surfaces extérieures. En revanche pour votre piscine, le sable sera déjà au fond du bassin !

Clermont Ferrand avec un ciel jaunit par le sable du Sahara, photo du Samedi 6 février 2021 – source LA MONTAGNE/ photographie Thierry Nicolas ©

Algues moutarde et Sable du Sahara

Non content de polluer votre piscine (et votre journée), le sable du Sahara est porteur de germes. Les germes se développent au contact de l’eau… et des algues apparaissent, notamment l’algue moutarde, particulièrement difficile à éliminer. Il faut donc enlever très rapidement le sable de l’eau avant qu’il ne soit trop tard !

 

Comment éviter le sable au fond du bassin ?

On ne va pas tourner autour de la piscine plus longtemps : la seule méthode qui peut être envisagée est de bâcher votre piscine. Cependant, soyez vigilant :

  • Les bâches, notamment les bâches à bulles, ont pour vocation de faire grimper la température de l’eau. Il vous faudra donc avoir un oeil sur la qualité de l’eau pour éviter le développement d’algues (et l’eau verte qui va avec). Inutile de faire des analyses d’eau toutes les 3 heures : demandez à Flipr de s’en charger ! Vous serez avertis directement sur votre Smartphone si la qualité de l’eau est mauvaise.
  • Le sable qui tombe est extrêmement fin, et très volatile : lorsque vous replierez votre bâche, il est fort probable qu’un peu de sable tombe dans la piscine.

Ça n’a l’air de rien, mais enlever ce sable du fond de votre piscine peut vous prendre beaucoup de temps !

Se débarrasser du sable du Sahara au fond de ma piscine

Surtout ne perdez pas de temps et agissez rapidement pour éviter le développement d’algues :

  1. Utilisez un floculant pour regrouper les poussières entre-elles. ATTENTION : les floculants ne sont pas compatibles avec tous les systèmes de filtration. Vérifiez bien les informations du fabricant avant de vous en servir !
  2. Une fois que les poussières sont regroupées, inutile de les aspirer et de les envoyer vers le filtre : ce dernier ne pourrait pas toutes les retenir, et vous vous retrouveriez avec une piscine trouble, puis de nouveau des dépôts de sable au fond du bassin. Prenez votre aspirateur manuel, et aspirez en mode vidange. Le sable sera donc envoyé aux égouts.
  3. Pour éviter de perdre trop d’eau, il va falloir être rapide et efficace ! Aspirez directement les zones où la poussière se trouve. ATTENTION: ces poussières de sable sont très volatiles : ne faites pas de mouvement brusque.
  4. Il est peu probable que vous arriviez à éliminer tout le sable d’un coup. Une fois que vous avez fini d’aspirer, laissez l’eau reposer (quitte à couper quelques heures la filtration)… puis recommencez !
  5. Surveillez la qualité de l’eau et l’apparition d’algues. Au besoin, ou sur recommandation de Flipr, effectuez une désinfection choc.

Trop tard : les algues moutardes apparaissent !

Si vous avez tardé à agir, les algues moutardes peuvent apparaitre. Dans ce cas, il vous faudra employer un anti-algues spécial. Nous vous conseillons l’anti-algues Yellow Shock Poudre de hth : particulièrement efficace. Veillez à bien respecter les consignes d’utilisation.

Voici donc notre technique. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les partager !


SOS : Algues jaunes dans ma piscine, que faire ?

Les algues moutardes ont la réputation d’être le cauchemar des propriétaires de piscine… et à juste titre ! Particulièrement volatiles, elles sont difficiles à éradiquer. Suivez nos conseils pour vous débarrasser de cette algue, et retrouver une eau de baignade saine.

Comment repérer les algues jaunes ?

C’est une algue très fine, d’une couleur s’approchant du jaune moutarde. Elles se déposent sur les parois du bassin, mais aussi au fond de la piscine. Elles s’apparentent à un nuage de poussière de l’eau, mais ne vous y méprenez pas. Si cette poussière jaune se dissout au moindre mouvement d’eau, ce sont des algues moutardes !

Attention : Ne pas confondre avec une eau trouble, qui nécessitera une autre solution.

Pourquoi sont-elles dans ma piscine ?

La présence d’algues moutardes dans la piscine est liée à des facteurs environnementaux. La présence de vents chauds ou de pluies importantes, notamment celles remontant du Sahara, peuvent entrainer l’apparition de ces algues. Leurs germes sont amenées par ces facteurs météorologiques, observés généralement au printemps et parfois en automne. Une fois présentes dans votre piscine, se débarrasser de ces algues est un vrai cauchemar.

Comment éliminer les algues moutardes ?

Avant toute chose, vous allez devoir répéter les différentes étapes pour éliminer les algues moutardes, plusieurs fois. Les algues moutardes sont tenaces et vous en débarrasser va vous demander un peu d’effort.

Étape 1 :

Vous devez vous assurer que votre niveau de pH et chlore sont bons. Pour cela deux solutions :

  • On sort les bandelettes et on fait ses analyses plus approximatives
  • On consulte son application Flipr pour connaitre précisément sont les niveaux de chlore et de pH. Vous saurez donc précisément si votre taux est bon ou non. L’appareil affichera également les mesures correctives à mettre en place

Étape 2 :

On sort l’huile de coude et on astique toute sa piscine! Vous devez d’abord tout récurer soit à l’aide d’un robot de nettoyage soit d’un balai hydraulique. Insistez bien au niveau du skimmer et des éventuels projecteurs. Ce premier nettoyage permettra de se débarrasser plus facilement de ces algues.

Étape 3 :

Mettez en place un traitement spécial anti-algues moutardes. Nous vous recommandons le traitement Yellow Shock de hth, particulièrement efficace. Il s’utilise en complément d’un traitement chlore choc. Laissez le traitement agir au moins trois jours avant de retourner dans le bassin.

Étape 4 :

Les algues moutardes sont tenaces, vous devez donc mettre en place ce traitement deux à trois fois pour toutes les éradiquer.

Conseils : Ces algues moutardes prolifèrent, nettoyez donc tous les objets ayant pu être en contact avec elles. (matelas gonflables, balles, bouées). Nettoyez aussi le balai ou robot qui vous a permis de vous en débarrasser. Sans ces petites précautions, les algues moutardes reviendront.

Evitez le retour des algues moutardes !

Vous avez eu du mal à éradiquer les algues jaunes, et vous ne voulez pas qu’elles reviennent. Les algues moutardes étants liées à des conditions météorologiques, elles peuvent réapparaitre facilement. Si les conditions climatiques sont réunies, vous aurez du mal à les éviter. Une seule solution pour les empêcher de revenir : soyez vigilant lorsque les pluies de sablonneuses tombent sur votre localité, et agissez rapidement pour éviter les dépôts de sable. On vous explique tout dans notre article dédié.

N’hésitez pas à partager votre expérience de lutte contre les algues moutardes dans les commentaires !


Nettoyer la ligne d’eau dans sa piscine

Piscine à coque ? Liner? Carrelage ? Peu importe le type de revêtement, les traces de ligne d’eau sont bel et bien présentes! Le nettoyage de la ligne d’eau est une étape incontournable de l’entretien hebdomadaire de votre piscine.

Pourquoi ai-je des traces ?

Les traces liées à la ligne d’eau sont dues à plusieurs facteurs :

  • L’action chimique des produits
  • L’utilisation courante du bassin
  • L’exposition à la lumière
  • Les conditions météorologiques
  • La présence de corps gras (huiles et crèmes solaires)

Tous ces éléments peuvent être en lien avec ces traces à nettoyer. Vous devez savoir que l’essentiel de la pollution se concentre à cet endroit.

Le nettoyage de ligne d’eau est primordial. C’est l’endroit où pourront apparaitre les premières algues ou bactéries si elle n’est pas nettoyée.

Les revêtements liner sont plus sensibles à ces traces. Il faudra donc redoubler de vigilance pour les détenteurs de piscine liner.

Comment nettoyer les traces de la ligne d’eau ?

Pour nettoyer ces traces, deux solutions s’offrent à vous :

  • Le nettoyage à la main : Pour cela, vous devez acquérir une brosse spécialisée. Cette brosse est munie d’une poignée et vous permet de laver votre revêtement en toute sécurité. Vous pouvez également utiliser un produit spécialisé, qui vous aidera à venir à bout de ces dépôts. Courage, avec un peu d’huile de coude, vous allez y arriver.

Petit conseil : N’utilisez pas d’éponge classique, avec un grattoir. Elle risquerait d’endommager votre revêtement.

  • Le robot nettoyant: Cette solution, un peu plus coûteuse, vous garantira plus de confort. Vous n’aurez qu’à activer le robot qui s’occupera seul du nettoyage de votre ligne d’eau.

Petit conseil : Ne vous fiez pas entièrement à votre robot pour l’entretien de votre piscine. Vous devrez, tout de même, passer l’épuisette pour ramasser les feuilles mortes.

Vous avez toutes les cartes en main pour venir à bout de votre ligne d’eau avant de procéder à l’hivernage de votre piscine.


La canicule et ma piscine : Que faire ?

Chaleur harassante, soleil au zénith, la canicule commence ! Vous vous demandez alors, quels peuvent être les effets de la canicule sur votre piscine ? Nous vous dévoilons tous les impacts de la canicule sur votre piscine. Nous vous apportons également quelques conseils pour résister à la canicule.

Les conséquences de la canicule sur votre piscine

Lors de périodes de fortes chaleurs, la qualité de l’eau de votre piscine peut être impactée. Les bactéries évoluent beaucoup plus vite dans les milieux chauds et humides. Lors de période de canicule, les bactéries vont donc proliférer beaucoup plus vite dans votre piscine. Vous devez faire bien attention à désinfecter correctement votre piscine. Pour cela surveillez votre taux de désinfectant.

Lors de fortes chaleurs, des algues peuvent également faire surface. L’apparition d’algues est principalement liée à d’importantes montées de température et à un pH instable.

Faites également attention à la quantité de stabilisant dans votre piscine. Les stabilisants sont des traitements chimiques mit dans le chlore pour aider à sa conservation. Un niveau trop élevé dans l’eau a une incidence sur la qualité de l‘eau de votre piscine. S’il est trop élevé, le niveau de stabilisant peut impacter votre pH et rendre la baignade plus compliquée. Si votre pH est déséquilibré, vous pourriez voir apparaître notamment des irritations de la peau et des yeux. Les piscinistes conseillent de vidanger d’un tiers sa piscine chaque année. Cette opération vous permet d’assainir et de retirer les surplus de stabilisants. Attention cependant en temps de canicule, des restrictions sur l’usage de l’eau des particuliers peuvent être mises en place. Vous ne pourrez donc pas remettre à niveau votre piscine et vous prenez donc le risque d’abîmer le revêtement de votre bassin. Pensez donc à vous renseigner auprès des services de préfecture pour connaitre ces informations.

Nos conseils pour résister à la canicule

Afin d’éviter la prolifération de bactéries dans votre bassin ou l’apparition d’algues, pensez à maîtriser les indicateurs garants de la bonne qualité de l’eau. Surveillez donc bien la présence de désinfectant, le pH mais aussi le niveau de stabilisant dans votre bassin.

Pour cela, vous pouvez utiliser Flipr, objet connecté qui vous assistera dans l’entretien de votre piscine. Il vous permet de mesurer les indicateurs niveau de désinfectant, pH, Température. Il vous conseille également sur les mesures correctives à mettre en place pour conserver une eau saine.

← Pour obtenir Flipr Start c’est juste ici !

Faites également attention aux éventuelles restrictions d’eau de votre département, avant de vouloir entreprendre une vidange partielle, ou une remise à niveau de votre bassin.


Du sable au fond de ma piscine : Aidez-moi

Vous vous apprêtez à plonger, et tout à coup … vous apercevez du sable au fond de votre piscine. Voici les raisons qui peuvent expliquer la présence de sable au fond de votre piscine.

Les causes environnementales :

En cas de vents importants, il est possible que du sable ou de la terre se soient déposés dans votre piscine. Si une zone de travaux se trouve à proximité de votre piscine, aucun doute possible, le sable provient du vent qui a déposé les poussières dans votre bassin. N’ayez crainte, vous pouvez solutionner ce problème en passant votre balai nettoyeur au fond du bassin.

Cela peut également provenir de pluie de sable provenant de Sahara. Il est généralement transporté par la pluie. Ces poussières peuvent également entrainer l’apparition d’algues moutardes. Il vous fraudra donc effectuer une filtration, puis utiliser un balai aspirateur manuel pour ôter les résidus de sable. Vous devez ensuite effectuer un contre lavage du filtre puis vous devez le rincer.

Votre système de filtration à sable peut être le responsable :

Un problème de crépine ? La crépine, c’est le tube qui se situe au fond de votre pompe. Les crépines sont fixées entre elles sur un collecteur central, qui forme une étoile. Elles servent à filtrer, en récupérant l’eau propre pour la réacheminer vers la piscine, en gardant le sable. Mais elles servent aussi lors de contre lavage, en envoyant une eau sous pression dans le bassin. Cela va permettre de décoller les saletés pour pouvoir les retirer totalement de la piscine.

Si une de vos crépines est abîmée, le sable qu’elle retient peut donc être dispersé dans toute votre piscine. Pensez donc à vérifier les crépines de votre système de filtration.

Autre cas de figure : vous venez de changer le sable de votre système de filtration sans protéger les tuyauteries ? Dans ce cas-là, c’est beaucoup plus simple, le sable est passé dans les tuyaux. Il ressort donc  tout naturellement dans l’eau. Laissez donc le sable s’évacuer dans le bassin puis nettoyez simplement votre piscine à l’aide d’un balai aspirateur.

Il est également important de vérifier si votre pompe est en bon état, et qu’il n’y a aucun problème au niveau des joints, tuyaux, et raccords.

Après avoir tout vérifié et nettoyé votre piscine vous pouvez à nouveau profiter de votre bassin en toute sérénité.


Une piscine qui sent le chlore est une piscine sale

Une piscine qui sent le chlore est une piscine sale

On connait tous cette odeur désagréable de chlore qui nous brûle les narines. Contrairement aux idées reçues, plus une piscine sent le chlore, moins elle est désinfectée. On évite donc de se baigner lorsqu’une très forte odeur de chlore se dégage du bassin.

Cette odeur provient des chloramines, qui sont des molécules créées en réaction à la rencontre du chlore, et des matières organiques (salives, sueurs, cosmétiques…). Ces chloramines sont odorantes, et dégagent des gaz , appelés trichloramines, qui sont surtout toxiques si elles dépassent 0.3 mg/m3!

Lire la suite