Bien calibrer son Flipr

Calibrer Flipr : Pourquoi faire ?

A l’approche des beaux jours, la tentation de remettre sa piscine en eau est grande : et vous avez raison ! Comme on vous l’explique dans notre article sur la remise en route d’une piscine, mieux vaut ne pas trop attendre, au risque de voir se développer des algues (et ce serait dommage, surtout si vous avez bien suivi nos conseils pour un hivernage réussi !)

Avant de remettre Flipr à l’eau, une calibration des sondes peut être utile. En effet, les sondes aquatiques ont une tendance naturelle à dériver, il faut donc de temps à autres les ré-éduquer !

Cette opération, très simple à réaliser, est la garantie d’avoir des mesures fiables et précises durant la saison. C’est également un excellent moyen d’assurer une meilleure longévité des sondes.

Comment effectuer une étalonnage de votre Flipr ?

Pour effectuer un nouvel étalonnage, suivez ces quelques étapes :

  1. Avant tout, effectuez cette opération lorsque votre piscine est prête pour la saison (sortie de l’hivernage).
  2. Procurez-vous un kit de calibration. Vous trouverez les kits de calibration officiels Flipr sur notre site.
  3. Une fois le kit de calibration en votre possession, sortez Flipr de l’eau
  4. Dans l’application, allez dans “Menu”, puis “Flipr Expert”.
  5. Cliquez sur “Nouvelle Calibration”… et suivez les étapes !
  6. La phase de calibration vous prendra un peu moins de 5 minutes.

Bien évidement, nos équipes sont à votre disposition si vous rencontrez le moindre souci !

Pour vous faciliter la tâche, n’hésitez pas à suivre notre tutoriel vidéo :

Pour commander un kit calibrage :

← C’est juste ici

PS : Si vous possédez d’autres équipements qui utilisent des sondes (comme une pompe auto-doseuse de pH), pensez également à procéder à des calibrages régulièrement, idéalement à chaque début de saison !


Les pannes fréquentes d’une pompe de piscine

La filtration de votre piscine ne s’effectue pas correctement ? Vous entendez un bruit inhabituel lorsque vous vous baignez ? La pompe de votre piscine a peut-être un problème. Ainsi, nous vous donnons toutes les solutions aux pannes de pompe les plus récurrentes.

Quelles conséquences pour une panne de pompe ?

Une panne de pompe entraine la paralysie de la totalité du circuit de filtration.

La filtration n’étant plus assurée, l’eau n’est donc plus nettoyée. Elle devient alors stagnante et la qualité de votre eau va être rapidement altérée. Vous devez donc agir et vite !

Les symptômes d’une pompe en panne :

La pompe émet un bruit inhabituel :

Vous vous baignez paisiblement et là vous entendez un bruit étranger. Ce bruit provient apparemment de votre pompe à eau. Si vous êtes dans cette situation, alors c’est que votre pompe présente un dysfonctionnement.

Solution : Vous n’avez pas d’autre choix que de contacter un professionnel. Pour lui permettre de trouver rapidement la nature de la panne, vous pouvez déterminer la nature du bruit. Le bruit que vous entendrez guidera son intervention.

L’eau ne circule plus dans la pompe :

Votre pompe peut être désamorcée. C’est-à-dire que la pompe aspire de l’air, et qu’elle tourne sans eau. Par exemple, le désamorçage peut-être lié :

  • Votre niveau d’eau est trop bas.
  • Le robot de nettoyage fixé à une vanne d’aspiration et qui aspire l’air.
  • Un mauvais nettoyage du préfiltre.

Solution : Dans ce cas, vous devez au plus vite réamorcer la pompe à eau avant de causer d’importants dommages. Attention, les vannes d’aspiration doivent toujours être manipulées avec délicatesse et surtout quand le système de filtration est éteint.

La pompe fuit :

Les fuites au niveau de la pompe ont souvent lieu au niveau du couvercle ou des raccords.

Solution : Il faut donc resserrer les raccords ou le couvercle. Si la fuite continue, vous pouvez renouveler le joint du couvercle pour assurer une parfaite étanchéité.

Arrêt brutal de la pompe :

L’arrêt est probablement dû à une surchauffe de l’appareil. En effet, les pompes sont munies d’un système de sécurité, sous forme d’interrupteur thermique. Cette sécurité coupe automatiquement l’appareil lorsqu’il surchauffe.

Solution : Vérifiez que rien n’obstrue les voies d’aération et de ventilation de la pompe. Si elles sont bouchées, dégagez-les pour faire redescendre la température de la pompe. Afin d’éviter que ce problème ne se reproduise, veillez toujours à laisser ses voies bien dégagées.


Remise en route de la piscine : 6 étapes à suivre

C’est un peu le mois charnière entre un hiver glacial et un été brûlant. Si l’année dernière vous êtes tombé sur des surprises, on vous explique ici comment les éviter et vous garantir une eau bleue !

Même si c’est un peu tôt pour un plouf on sort petit à petit de l’hiver, le mois de mars apporte peu-à-peu ses températures printanières, votre moral se réchauffe, l’eau de votre piscine aussi. Il faut savoir qu’en dessous des 10-12° l’activité des bactéries reste faible, au delà il est temps de réveiller votre piscine !

L’hivernage comme la remise en route sont des étapes essentielles, plus vous anticiperez à ces moments-ci, moins vous aurez à vous occuper de votre bassin durant l’été/l’hiver.

Quand dois-je effectuer la mise en route ?

Le plus tôt possible. Quand les beaux jours arrivent pensez à vérifier régulièrement la température d’eau. Lorsque celle-ci atteint les 10-12 degrés, il est temps de songer à la mise en route. Cependant si vous avez un électrolyseur au sel il faut attendre les 15° minimum.

Mars / avril (suivant les régions) représente un timing idéal car l’eau est encore fraîche (et si vous n’avez pas chômés sur l’hivernage la prolifération des algues reste faible).

Que se passe-t-il si j’ai attendu trop longtemps ?

Si vous attendez trop le coût de la remise en route risque de grimper, sans parler des coûts supplémentaires qui équivalent à a peu près 1-2 mois de traitement.

Comment on met en place la mise en route ?

Après un hivernage actif (filtration active) :

L’eau est de très bonne qualité, la mise en route s’avère assez facile:

  • Ajustez la durée de filtration au quotidien (plus ou moins selon la température)
  • Nettoyez les parois (surtout les lignes d’eau) et le fond avec un robot ou aspirateur relié au circuit de filtration
  • Remettez en place tous les accessoires
  • Vérifiez le pH et ajustez au besoin

Après un hivernage passif (niveau d’eau abaissé, tuyaux vidangés, filtration inactive) :

La remise en route demande légèrement plus de travail mais pas de panique on vous explique tout ici.

1. Un premier tour d’horizon

Retirez couvertures, flotteurs, gizzmos, bouchons de refoulement.

Pour la couverture :

  • Elle risque d’être un peu lourde à cause de la pluie, mettez-vous à deux !
  • Lavez-la avec un produit spécial pour bâches et séchez avec soin puis stockez la bâche en attendant l’hiver prochain.

Nettoyez les abords. Utilisez de préférence un nettoyeur de haute pression (ou un produit anti-mousse) et au besoin faites un récurage des joints.

2. Remplissage

Remettez en place les paniers des skimmers et vissez les jets orientables dans les refoulementsAjoutez de l’eau jusqu’au 3/4 des skimmers. Même si vous n’avez pas abaissé le niveau pendant la trève hivernale, il est conseillé d’ajouter un peu d’eau neuve. Si vous avez une piscine hors sol pulvérisez un algicide avant le remplissage.

3. Pompe & filtre

  • Revissez le bouchon de purge de la pompe et du préfiltre.
  •  Installez le filtre et remettre le bouchon de vidange.
    • Si vous avez un filtre à diatomés il suffit de recharger en diatomite. Le nettoyage a déjà été fait en automne (n’est-ce pas ?)
    • Pour le filtre à sable : nettoyez-le avec un produit détartrant. Lancez un contre lavage puis le rinçage et enfin repassez au mode filtration normale.
    • Si vous avez un filtre à cartouches : remettre des cartouches filtrantes propres.
  • N’oubliez pas de garnir les vis avec du téflon et graissez les joints toriques avec du silicone.
  • Fermez les vannes d’aspiration et remplissez d’eau le pré-filtre puis replacez le couvercle
  • Veillez à ce que les tuyauteries soient remplies d’eau et ouvrez les vannes
  • Pompe à l’arrêt, vérifiez si il n’y a pas de fuites.
  • Réglez l’horloge de programmation.

4. Un dernier coup de polish

  • Repassez un coup de balai aspirateur. Si l’eau est vraiment sale ou qu’il reste des dépôts (terre, feuilles,…) aspirez en mode ‘égouts’ dans un premier temps puis pour la finition repassez en mode filtration. (pensez à rajouter un peu d’eau)
  • Si vous avez des accessoires il est temps de les mettre à l’eau ! Veillez à leur bon état.

5. La qualité de l’eau

Maintenant que votre piscine est réveillée et propre (on compte sur vous hein) il est temps d’effectuer une dernière vérification.

Le PH

Un pH moyen se situe entre 7.2 et 7.4. Si ce n’est pas le cas pas de panique en règle générale il tend à changer les jours suivants. S’il n’est toujours pas équilibré, ajoutez du pH+ ou selon sa valeur.

Pour vous procurer du correcteur en pH+

Pour vous procurer du correcteur en pH-

Le Stabilisant (uniquement pour le traitement au chlore) TAC et TH

Le stabilisant doit se situer à 30g/L au maximum, contrôlez-le au besoin. Si votre teneur en calcaire ou dureté (TH) dépasse les 22°f, ajoutez du séquestrant calcaire. Dans quelques cas il faut ajuster l’alcalinité (qui doit se situer entre 12 et 15°f) avec des produits spéciaux.

Bonus : Si vous avez un filtre à sable et que l’eau est trouble vous pouvez utiliser un floculent.

6. Laisser mijoter et servir très bleu

Maintenant que vous avez fait le nécessaire, il faut laisser tourner la pompe en continu (environ 48h) jusqu’à ce que l’eau soit parfaitement claire.

Profitez de votre piscine ! (attendez quand même qu’elle se réchauffe un peu)

Jetez un coup d’oeil à notre Flipr Start, il pourrait vous être d’une grande aide lors de la remise en route de votre piscine !

N’hésitez pas à nous donner vos astuces en commentaire !


Comment nettoyer une piscine verte (sans trop la vider)

Souvenez-vous, en octobre dernier, quand vous vous êtes dit «Cette année, j’hiverne ma piscine correctement, j’installe ma bâche, je mets une solution d’hivernage et»… et rien du tout ! Résultat : au mois d’avril, votre piscine est verte.

Cet article traite d’une mise en route d’une piscine verte. Si votre piscine devient verte au cours de l’été, nous vous conseillons de lire notre article consacré au stabilisant !

Nettoyer une piscine verte

Vous êtes donc face à votre marécage, à ne pas trop savoir quoi faire ? Pas de panique : nous allons voir ensemble comment nettoyer une piscine verte, et si possible sans la vider totalement !

Les conseils qui suivent concernent une piscine au Chlore, avec filtre par cartouche / chaussette. Avant toute chose, assurez-vous d’avoir un peu de temps (et de patience !) : comptez entre 2 et 7 jours selon votre piscine.

Voici donc comment faire pour retrouver rapidement une piscine propre et belle. Pour mener à bien cette aventure, vous aurez besoin des éléments suivants :

   Une épuisette,
   Du Ph+ et Ph-,
   Du Chlore choc et du chlore,
   Un analyseur d’eau (tant qu’à faire, utilisez Flipr ! )

Sur l’ensemble de ces étapes, il est primordial de respecter ces trois points :

Analysez régulièrement l’eau pour savoir où vous en êtes (1 à 2 fois par jour). Flipr Start peut vous faciliter la tache, en mesurant régulièrement la qualité de l’eau depuis votre Smartphone.

 Nettoyez souvent le filtre / cartouche (1 à 2 fois par jour également)

 Ne bâchez pas votre piscine pendant cet entretien (ni bâche à bulle, ni hivernage).

Prêt ? Mettez vos gants, choisissez votre meilleur balai : c’est parti !

Préparation de la piscine

  • Vérifiez l'état de la pompe : Elle doit être à l’arrêt complet (pas de programme automatique
  • Si vous ne voyez pas le fond de votre bassin (et même si vous le voyez), il va falloir sonder ! Le but : ramasser toutes les feuilles en dépôt au fond, mais également toutes les autres bonnes choses que le vent aura ramené ( L’an passé, la pêche miraculeuse a permis de retrouver une chaise de jardin. Si, si!).
  • Facultatif mais fortement recommandé : c’est ici que vous pouvez vider partiellement l’eau de votre piscine. Il vous faudra dans ce cas vider 1/3 du volume d’eau de votre bassin. Rapprochez-vous des indications du fabriquant de votre piscine pour suivre la procédure. Dans quel cas faire une vidange :
      • Cela fait plus de 4 ans que vous n’avez pas changé l’eau, partiellement ou totalement.
      • L’an passé vous avez utilisé des Chlores bas de gamme OU des chlores dits « stabilisés (c’est généralement écrit sur l'emballage)
      • Votre piscine est fortement opaque, voire noire… et vous voulez perdre le moins de temps possible
      • Une fois la vidange effectuée, remplissez immédiatement avec de l’eau propre (et n’oubliez pas de fermer les vannes de vidange !)
  • Nettoyez correctement le filtre cartouche et/ou chaussette. Après un hiver entier, il est probable qu’il soit très encrassé. N’utilisez pas de produit : un jet d’eau, ainsi que vos mains sont les meilleurs outils ! Si vous possédez un deuxième filtre avant la pompe, pensez également à le nettoyer, et à enlever les feuilles. Attention : les filtres à cartouches doivent se changer régulièrement, toutes les 2 à 3 saisons. Pensez à remplacer le votre.
  • Assurez-vous que le niveau d’eau de la piscine est suffisant (voir les données constructeurs), nettoyez le ou les skimmer(s), puis mettez la pompe en marche. Nous vous conseillons de la faire marcher 24h/24 pour traiter efficacement l’eau.

Demarrage des traitements

  • Vérifier l’alcalinité (également appelé TAC). Et oui : si l’alcalinité n’est pas bonne, le pH va faire du yo-yo et vous passerez votre été à lutter contre une eau trouble ! Le niveau d’alcalinité doit se situer entre 80 et 120mg/l.
      • Le TAC est trop faible, il vous faudra du TAC+ (nous vous recommandons l'excellent Alkanal de hth)
      • Le TAC est trop élevé, il vous faut mettre un acidifiant, type un PH-
  • Ensuite, il vous faut rééquilibrer le pH (idéalement entre 7 et 7.2). Grâce à des analyses précises, Flipr Start vous indiquera les bons dosages de pH à placer dans l'eau, tout en veillant à maitriser le ré-équilibrage et ainsi éviter un sur-dosage.
  • Suivez l'avancé des traitements depuis l'application Flipr (ou à l'ancienne : prenez des mesures 1 à 2 fois par jour), et ajustez votre pH.
  • Dès que votre pH est réglé, vous devez voir normalement le fond de la piscine. L’eau peut être encore trouble. Profitez-en pour passer l’aspirateur manuel et de frotter les parois avec un balai.
  •  Il est temps à présent de désinfecter l’eau ! Et pour cela, rien de mieux que le Chlore Choc. Vous pouvez en trouver dans tous les commerces. Nous préconisons de vous orienter vers un chlore choc non stabilisé, comme celui de hth. Il permettra de ne pas saturer votre piscine en stabilisant. Lisez attentivement les recommandations du fabriquant. Dispersez les granulés dans l’eau. Laissez agir.
  • Une fois le taux de chlore idéal atteint, votre eau est normalement limpide. Vous pouvez alors reprendre votre traitement habituel. A cette étape, il peut être utile de mettre un anti-algue. Là encore, lisez attentivement les consignes. Et surveillez bien vos analyses. (C’est pas parfait ? Rendez-vous à la fin de l’article)

Finitions et entretien de la piscine

  • Nettoyez votre ligne d’eau (certains produits existent, mais un peu d’huile de coude fait souvent l’affaire).
  • C’est désormais bon ! Il ne vous reste plus qu’à surveiller régulièrement la qualité de l'eau, nettoyer votre filtre, enfiler votre maillot et plonger. Attention cependant : en fonction de la date à laquelle vous avez remis votre piscine en état, les conditions météo (augmentation des températures, fortes pluies du printemps), peuvent déséquilibrer votre eau. Soyez donc vigilant, pour éviter d’avoir à nouveau un marécage ! Pour cela, Flipr peut vous aider et vous alerter avant qu’il ne soit trop tard.

Que faire si l’eau n’est toujours pas limpide :

    • Vous voyez le fond de votre piscine, mais l’eau est un peu trouble. Dans ce cas précis, il peut être intéressant d’utiliser un floculent. Le floculent va agglomérer toutes les saletés présentes dans l’eau, qui viendront se poser au fond du bassin, ou dans le skimmer. Pensez donc à passer régulièrement l’aspirateur et à nettoyer votre filtre. Attention à bien utiliser un floculent compatible avec votre filtre, sans quoi vous l’endommageriez.
    • Si après le floculent, le problème persiste, et si le pH est entre 7 et 7.2, refaite une chloration choc.

Et vous, combien de temps avez-vous mis pour remettre votre piscine en eau ? Quelles sont vos astuces ?


Se débarrasser du sable du Sahara dans la piscine

Chaque année, vous y avez droit. Au printemps, parfois en automne, le Sahara s’invite sur la France et nous envoie sa spécialité : du sable ! Ne vous méprenez pas sur le côté dépaysant de cette fantaisie météorologique : il s’agit d’un des plus gros enquiquinement avec une piscine. En cause : des particules très fines de sable  qui se déposent au fond de votre piscine et qui passent à travers votre filtre. Comment faire pour se protéger et surtout s’en débarrasser ? On vous dit tout !

Du sable du Sahara dans ma piscine ?

Toute la France est concernée par ce phénomène, principalement les régions Aquitaine, Occitanie, le pourtour méditerranéen et la Corse. Comme l’indique Europe 1 dans cet article, le sable du Sahara arrive avec un vent de sud particulièrement chaud. Le sable se fixe alors dans le ciel au travers de fines gouttelettes, ce qui donne au ciel une teinte jaunâtre. Par la suite, si la pluie vient à tomber, alors des particules viendront se déposer sur les voitures, votre mobilier extérieur… et votre piscine ! À noter : vous pouvez retrouver ce sable dans votre piscine, mais pas ailleurs : tout dépend de l’intensité de la pluie. S’il s’agit d’une grosse averse, le sable est immédiatement nettoyé des voitures et de toutes surfaces extérieures. En revanche pour votre piscine, le sable sera déjà au fond du bassin !

Clermont Ferrand avec un ciel jaunit par le sable du Sahara, photo du Samedi 6 février 2021 – source LA MONTAGNE/ photographie Thierry Nicolas ©

Algues moutarde et Sable du Sahara

Non content de polluer votre piscine (et votre journée), le sable du Sahara est porteur de germes. Les germes se développent au contact de l’eau… et des algues apparaissent, notamment l’algue moutarde, particulièrement difficile à éliminer. Il faut donc enlever très rapidement le sable de l’eau avant qu’il ne soit trop tard !

 

Comment éviter le sable au fond du bassin ?

On ne va pas tourner autour de la piscine plus longtemps : la seule méthode qui peut être envisagée est de bâcher votre piscine. Cependant, soyez vigilant :

  • Les bâches, notamment les bâches à bulles, ont pour vocation de faire grimper la température de l’eau. Il vous faudra donc avoir un oeil sur la qualité de l’eau pour éviter le développement d’algues (et l’eau verte qui va avec). Inutile de faire des analyses d’eau toutes les 3 heures : demandez à Flipr de s’en charger ! Vous serez avertis directement sur votre Smartphone si la qualité de l’eau est mauvaise.
  • Le sable qui tombe est extrêmement fin, et très volatile : lorsque vous replierez votre bâche, il est fort probable qu’un peu de sable tombe dans la piscine.

Ça n’a l’air de rien, mais enlever ce sable du fond de votre piscine peut vous prendre beaucoup de temps !

Se débarrasser du sable du Sahara au fond de ma piscine

Surtout ne perdez pas de temps et agissez rapidement pour éviter le développement d’algues :

  1. Utilisez un floculant pour regrouper les poussières entre-elles. ATTENTION : les floculants ne sont pas compatibles avec tous les systèmes de filtration. Vérifiez bien les informations du fabricant avant de vous en servir !
  2. Une fois que les poussières sont regroupées, inutile de les aspirer et de les envoyer vers le filtre : ce dernier ne pourrait pas toutes les retenir, et vous vous retrouveriez avec une piscine trouble, puis de nouveau des dépôts de sable au fond du bassin. Prenez votre aspirateur manuel, et aspirez en mode vidange. Le sable sera donc envoyé aux égouts.
  3. Pour éviter de perdre trop d’eau, il va falloir être rapide et efficace ! Aspirez directement les zones où la poussière se trouve. ATTENTION: ces poussières de sable sont très volatiles : ne faites pas de mouvement brusque.
  4. Il est peu probable que vous arriviez à éliminer tout le sable d’un coup. Une fois que vous avez fini d’aspirer, laissez l’eau reposer (quitte à couper quelques heures la filtration)… puis recommencez !
  5. Surveillez la qualité de l’eau et l’apparition d’algues. Au besoin, ou sur recommandation de Flipr, effectuez une désinfection choc.

Trop tard : les algues moutardes apparaissent !

Si vous avez tardé à agir, les algues moutardes peuvent apparaitre. Dans ce cas, il vous faudra employer un anti-algues spécial. Nous vous conseillons l’anti-algues Yellow Shock Poudre de hth : particulièrement efficace. Veillez à bien respecter les consignes d’utilisation.

Voici donc notre technique. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les partager !


SOS : Algues jaunes dans ma piscine, que faire ?

Les algues moutardes ont la réputation d’être le cauchemar des propriétaires de piscine… et à juste titre ! Particulièrement volatiles, elles sont difficiles à éradiquer. Suivez nos conseils pour vous débarrasser de cette algue, et retrouver une eau de baignade saine.

Comment repérer les algues jaunes ?

C’est une algue très fine, d’une couleur s’approchant du jaune moutarde. Elles se déposent sur les parois du bassin, mais aussi au fond de la piscine. Elles s’apparentent à un nuage de poussière de l’eau, mais ne vous y méprenez pas. Si cette poussière jaune se dissout au moindre mouvement d’eau, ce sont des algues moutardes !

Attention : Ne pas confondre avec une eau trouble, qui nécessitera une autre solution.

Pourquoi sont-elles dans ma piscine ?

La présence d’algues moutardes dans la piscine est liée à des facteurs environnementaux. La présence de vents chauds ou de pluies importantes, notamment celles remontant du Sahara, peuvent entrainer l’apparition de ces algues. Leurs germes sont amenées par ces facteurs météorologiques, observés généralement au printemps et parfois en automne. Une fois présentes dans votre piscine, se débarrasser de ces algues est un vrai cauchemar.

Comment éliminer les algues moutardes ?

Avant toute chose, vous allez devoir répéter les différentes étapes pour éliminer les algues moutardes, plusieurs fois. Les algues moutardes sont tenaces et vous en débarrasser va vous demander un peu d’effort.

Étape 1 :

Vous devez vous assurer que votre niveau de pH et chlore sont bons. Pour cela deux solutions :

  • On sort les bandelettes et on fait ses analyses plus approximatives
  • On consulte son application Flipr pour connaitre précisément sont les niveaux de chlore et de pH. Vous saurez donc précisément si votre taux est bon ou non. L’appareil affichera également les mesures correctives à mettre en place

Étape 2 :

On sort l’huile de coude et on astique toute sa piscine! Vous devez d’abord tout récurer soit à l’aide d’un robot de nettoyage soit d’un balai hydraulique. Insistez bien au niveau du skimmer et des éventuels projecteurs. Ce premier nettoyage permettra de se débarrasser plus facilement de ces algues.

Étape 3 :

Mettez en place un traitement spécial anti-algues moutardes. Nous vous recommandons le traitement Yellow Shock de hth, particulièrement efficace. Il s’utilise en complément d’un traitement chlore choc. Laissez le traitement agir au moins trois jours avant de retourner dans le bassin.

Étape 4 :

Les algues moutardes sont tenaces, vous devez donc mettre en place ce traitement deux à trois fois pour toutes les éradiquer.

Conseils : Ces algues moutardes prolifèrent, nettoyez donc tous les objets ayant pu être en contact avec elles. (matelas gonflables, balles, bouées). Nettoyez aussi le balai ou robot qui vous a permis de vous en débarrasser. Sans ces petites précautions, les algues moutardes reviendront.

Evitez le retour des algues moutardes !

Vous avez eu du mal à éradiquer les algues jaunes, et vous ne voulez pas qu’elles reviennent. Les algues moutardes étants liées à des conditions météorologiques, elles peuvent réapparaitre facilement. Si les conditions climatiques sont réunies, vous aurez du mal à les éviter. Une seule solution pour les empêcher de revenir : soyez vigilant lorsque les pluies de sablonneuses tombent sur votre localité, et agissez rapidement pour éviter les dépôts de sable. On vous explique tout dans notre article dédié.

N’hésitez pas à partager votre expérience de lutte contre les algues moutardes dans les commentaires !


Nettoyer la ligne d’eau dans sa piscine

Nettoyer la ligne d’eau dans sa piscine

Piscine à coque ? Liner? Carrelage ? Peu importe le type de revêtement, les traces de ligne d’eau sont bel et bien présentes! Le nettoyage de la ligne d’eau est une étape incontournable de l’entretien hebdomadaire de votre piscine.

Lire la suite


Mise en route de la piscine : Les 3 erreurs à éviter

Il est venu le moment de remettre en route votre piscine. Et oui, le soleil revient, les températures remontent, il arrivera bientôt le moment des premières baignades. Afin d’éviter les catastrophes, voici les 3 erreurs à éviter lors de la mise en route de votre piscine.

« J’ai le temps pour la remise en route de ma piscine »

N’attendez pas qu’il fasse chaud pour remettre en route votre piscine. L’idéal pour remettre en route sa piscine, c’est d’avoir une température de l’eau située entre 12°C et 15°C. C’est à ces températures que les algues commencent à se développer. Et attention à la monté brutale de la température de l’eau : selon la taille de votre bassin et l’ensoleillement, vous pouvez gagner 2 à 3°C en une seule journée !  Evitez-vous la contrainte de traitement des algues dans la piscine, en remettant votre piscine en route à temps (et n’attendez pas d’avoir une eau à 20°C !).

Remettre sa piscine en route dès la fin de l’hiver, vous permettra d’économiser du temps, et de l’énergie. Vous pouvez donc surveiller le moment idéal pour une remise en route aux alentours des mois d’avril ou mai, le tout avec Flipr !

« Je nettoie tout ça vite fait, et c’est parti pour une saison ! »

Le vite-fait bien-fait dans la piscine n’existe malheureusement pas ! Autant le dire de suite : la remise en route de votre piscine prend du temps et requiert de l’attention. Vous devez donc nettoyer méticuleusement le fond, les parois, la ligne d’eau… un bon nettoyage de printemps préparera durablement votre piscine pour toute la saison. Si vous faites face à un marécage, lisez notre article complet pour vous sortir d’une piscine verte.

N’oubliez pas non plus de nettoyer le filtre de votre piscine si vous ne l’avez pas fait lors de l’hivernage !

« Une eau verte ? Je vidange et je remplace ! »

Stop, ne touchez pas cette vanne ! Nous déconseillons les vidanges complètes de piscine : le coût peut être important, et elles peuvent endommager sérieusement votre bassin. Par ailleurs, les vidanges sont très fortement déconseillées pour les piscines à coque, sous peine d’endommager la structure ou de créer des fissures. Flipr vous donne toutes les recommandations nécessaires pour éviter les algues !

En revanche, si vous utilisez un traitement au chlore stabilisé (la plupart des chlores de grandes marques en utilisent), il est conseillé d’effectuer une vidange partielle, représentant 1/3 du volume d’eau. Cela vous permettra de vous débarrasser du surplus de stabilisant présent dans votre piscine, et éviter que votre eau ne se trouble au cours de la saison. On vous dit tout sur le stabilisant ici !


Du sable au fond de ma piscine : Aidez-moi

Vous vous apprêtez à plonger, et tout à coup … vous apercevez du sable au fond de votre piscine. Voici les raisons qui peuvent expliquer la présence de sable au fond de votre piscine.

Les causes environnementales :

En cas de vents importants, il est possible que du sable ou de la terre se soient déposés dans votre piscine. Si une zone de travaux se trouve à proximité de votre piscine, aucun doute possible, le sable provient du vent qui a déposé les poussières dans votre bassin. N’ayez crainte, vous pouvez solutionner ce problème en passant votre balai nettoyeur au fond du bassin.

Cela peut également provenir de pluie de sable provenant de Sahara. Il est généralement transporté par la pluie. Ces poussières peuvent également entrainer l’apparition d’algues moutardes. Il vous fraudra donc effectuer une filtration, puis utiliser un balai aspirateur manuel pour ôter les résidus de sable. Vous devez ensuite effectuer un contre lavage du filtre puis vous devez le rincer.

Votre système de filtration à sable peut être le responsable :

Un problème de crépine ? La crépine, c’est le tube qui se situe au fond de votre pompe. Les crépines sont fixées entre elles sur un collecteur central, qui forme une étoile. Elles servent à filtrer, en récupérant l’eau propre pour la réacheminer vers la piscine, en gardant le sable. Mais elles servent aussi lors de contre lavage, en envoyant une eau sous pression dans le bassin. Cela va permettre de décoller les saletés pour pouvoir les retirer totalement de la piscine.

Si une de vos crépines est abîmée, le sable qu’elle retient peut donc être dispersé dans toute votre piscine. Pensez donc à vérifier les crépines de votre système de filtration.

Autre cas de figure : vous venez de changer le sable de votre système de filtration sans protéger les tuyauteries ? Dans ce cas-là, c’est beaucoup plus simple, le sable est passé dans les tuyaux. Il ressort donc  tout naturellement dans l’eau. Laissez donc le sable s’évacuer dans le bassin puis nettoyez simplement votre piscine à l’aide d’un balai aspirateur.

Il est également important de vérifier si votre pompe est en bon état, et qu’il n’y a aucun problème au niveau des joints, tuyaux, et raccords.

Après avoir tout vérifié et nettoyé votre piscine vous pouvez à nouveau profiter de votre bassin en toute sérénité.


Comment se débarrasser du résidu gras dans l’eau de sa piscine ?

Le soleil est au Zénith, vous profitez toute l’après-midi de votre piscine. À la fin de la journée, votre piscine est un mélange entre crème solaire, huiles, et saletés. Vous n’avez pas forcément envie de vous baigner dans un bassin d’huile. Ce résidu gras peut également laisser des traces sur les parois de votre piscine. Nous vous donnons l’astuce pour retirer la pellicule grasse qui flotte à la surface.

Le tissu absorbant

Pour se débarrasser de ces traces vous pouvez acheter un tissu absorbant dans le commerce. Ce tissu est composé de microfibres et absorbe l’intégralité de la pellicule grasse. Il épure donc votre piscine et vous évite de vous baigner dans un bain d’huile.

Comment ça marche ? Placez le tissu dans le skimmer, à la surface de l’eau. Il retiendra toutes les traces grasses de l’eau brassée par le skimmer. Le produit va noircir au fur et à mesure de son utilisation et de la quantité d’huile absorbée. Vous devez le renouveler tous les mois, pour garder une efficacité optimale.

Les balles de tennis

Non, vous ne rêvez pas. Les balles de tennis, peuvent être utiles ailleurs que sur un cours. Les balles de tennis vont, une fois dans votre eau, absorber toute la pellicule grasse formée par la crème solaire, les huiles, la transpiration …

Comment ca marche ? Une fois la journée de baignade terminée, jetez entre 5 et 10 balles de tennis dans votre bassin. Laissez-les dans l’eau toute la nuit. Elles absorberont la totalité de la pellicule durant la nuit. N’oubliez pas de les retirer avant de retourner vous baigner. Une fois les balles grisâtres, vous pouvez les nettoyer dans votre lave-linge ou lave-vaisselle. Les balles de tennis à nouveau propres vous pourrez les réutiliser.

Et voilà, vous en avez fini avec la pellicule de gras dans votre piscine. Vous pourrez savourer vos baignades sans avoir l’impression d’être de sortir d’une friteuse.